Bouffioulx

Historique de la poterie à Bouffioulx et Châtelet

A la découverte de la « Vallée des Potiers » :
Une longue histoire de tradition et de savoir-faire !

Blotti au creux de la vallée du Ruisseau d’Hanzine , Bouffioulx s’étend au nord-est, en prolongement de Châtelet. Au pied de ses plateaux dominants et de son plan rocheux, ce petit village pittoresque étale son riche passé et invite les visiteurs à découvrir un artisanat typique: « la poterie de pierre » appelée également « grès de Bouffioulx ».

La poterie est une histoire ancienne au pays de Châtelet. Des documents attestent de la présence de potiers sur ce site dès le 13e siècle. L’établissement des potiers sur ce territoire s’explique par la présence d’une argile de haute qualité, particulièrement rare, et résistante à de hautes températures de cuisson nécessaires à la vitrification par le sel marin entre 1200 °C et 1300°C.

Le grès de Bouffioulx prendra pleinement son essor au Xie siècle. En 1595, douze Maîtres Potiers de Bouffioulx et de Chestelet comparaissent dans la constitution d’un acte de corporation, la charte du franc métier.

Au début du 17e siècle, les Maîtres Potiers de Châtelet et Bouffioulx ont le monopole du grès artistique dans les Pays-Bas. Leur réputation dépasse largement nos frontières, en raison de la qualité des matières premières et du savoir-faire de nos artisans dans le façonnage et la cuisson. Les grandes familles nobles commandent à Bouffioulx leurs vaisselles armoriées.

Le monopole reste entier au 18e siècle mais la concurrence de la porcelaine et de la faïence devient de plus en plus redoutable. Elle sonne progressivement le glas du grès orné qui disparaît complètement au 19e siècle. La production s’oriente vers la fabrication de pots à conserve et les manufactures renommées se transforment en tuyauteries. L’artisanat fait place aux nécessités industrielles.

L’activité industrielle connaît son apogée à la fin du 19e siècle et au début du 20e. Dans un recensement de 1943, on dénombre 24 fabriques de pots et tuyaux de grès  à Bouffioulx.

Le début du 20e siècle voit Bouffioulx devenir un gros producteur de grès dont la renommée s’étend à toute la Belgique et dépasse largement nos frontières. La production est constituée de buses, tuyaux d’évacuation, tuiles, carreaux de pavements, pots de conservation alimentaire….
Les deux guerres mondiales et la crise de 1930 perturberont grandement les activités et la production.

Au delà des siècles, les techniques se sont transmises par la succession de productions très diversifiées, mais aussi une volonté inébranlable de perpétuer un métier qui porte loin notre renom.

Les trois derniers potiers encore en activité BIRON, DUBOIS et LARDINOIS, se battent pour maintenir cet héritage hors du commun. Amoureux de leur terroir, fidèles aux traditions, ils continuent, aujourd’hui, d’assurer la pérennité d’un artisanat, savante magie née de l’amalgame de la terre, de l’eau, du sel et du feu.

                                                                                                  Par Stéphanie Dubois

 

© Festiv' ArTerre
Une réalisation de
Tic Services