Concetta Masciullo

Sont désir de peindre se manifeste très tôt.
Elle s’applique à reproduire les tableaux des Maitre Paul Gauguin, et de Johannes Vermeer,
Cela lui permet de ce découvre au fil du temps et des recherche une réelle aisance au niveau des couleurs. il y trouve un son langage, l’expression au travers de l’harmonie ou de la confrontation des diversités couleurs et tonalités.
C’est ce qui fait aujourd’hui l’essence de son travail, Et de ces recherches.
Concetta Masciullo, jusque-là, parfait autodidacte.
En 1995 décide de s’inscrire à l’académie des Beaux-arts Alphonse Darville Charleroi,
Pour suivre un cursus et d’apprendre les techniques.
Au départ il s’agit de cours très académique de dessin d’après modèles.
Quand elle n’est pas à l’Académie elle peint dans son atelier, pour y expérimenter toujours et encore inlassablement.
En septembre 2008 elle se réinscrit dans la même Académie cette fois dans la section Peinture
Ou elle progresse très vite dans sa technique la peinture à l’huile depuis toujours.
Travail essentiellement à la spatule souple ( Shaper)
Elle applique La peinture sur la toile en différentes superposition de couleurs, c’est donc le résultat d’un processus extrêmement long et minutieux en raison du temps de séchage,
Choix d’une composante déterminante par couche qui au final donne l’harmonie et l’équilibre des formes, lui permettent d’exprimer le pouvoir de son œuvre et de mettre l’âme en résonnance avec celle-ci.
Le moyen de s’exprimer avec ça palette, par couches successives, dans la densité, ce retrouve être presque hypnotique ou la spatule est guidée par les émotions intérieure et subconsciente.
Concetta Masciullo à la couleur comme langage, ou l’harmonie des couleurs est la dialectique de l’âme. La sienne, et l’universelle, cette force qui régit l’ordre des choses depuis la nuit des temps.

Site

Facebook